Le boom du développement personnel

 
EVOLUTION DE CARRIèRE / FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE

Gérer son stress, organiser son temps, mieux communiquer, développer son leadership... les formations en développement personnel visent à atteindre de meilleures performances, quel que soit le métier. Plébiscitées par les salariés, ces formations ont actuellement le vent en poupe.

Le développement personnel touche tous les métiers puisqu'il regroupe des thèmes liés directement à la performance individuelle. On peut identifier trois grands axes de formation : 

1. Gagner en confiance : s'affirmer, développer son leadership, gérer son stress, savoir dominer les situations difficiles...

2. Mieux communiquer : parler en public, améliorer son orthographe, identifier ses comportements en situation de communication, savoir négocier...

3. Améliorer son efficacité professionnelle  : gérer son temps, conduire une réunion, stimuler sa mémoire, travailler en équipe...

 

De plus en plus conscients du rôle que joue le « savoir-être », les employeurs s'ouvrent peu à peu à ce type de formation, moins ancré sur le métier. De leur côté, les salariés plébiscitent ces thèmes qui leur permettent de s'améliorer dans leur milieu professionnel mais aussi d'acquérir de nouvelles compétences utiles pour leur vie quotidienne et applicables à tout domaine d'activité. Et contrairement au coaching, généralement réservé à la haute direction, les formations en développement personnel peuvent concerner tout type de fonction.

 

L'essor du DIF (droit individuel à la formation) a également joué en faveur des formations en développement personnel. Celles-ci ont représenté 19,3 % des formations financées dans le cadre du DIF entre 2003 et 2008. C'est moins que les formations métiers, qui représentent toujours 50 %, mais davantage que les langues ou la bureautique (source : Benchmark Group, juin 2008).

 

Pas étonnant, donc, que les organismes de formation notent une forte croissance du développement personnel : Demos enregistre une croissance annuelle de 20 % pour cette rubrique et la Cegos annonce que le nombre de demandes a doublé entre 2005 et 2008.

Publié le 12/05/2009

 
 
Ils recrutent