Puis-je utiliser mon DIF comme je veux ?

 
EVOLUTION DE CARRIèRE / FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE

La législation n'impose rien en la matière et compte sur les employeurs et salariés pour s'entendre. Explications.

La mise en œuvre du DIF repose sur une décision conjointe entre l'employeur et le salarié. Et c'est là que les choses se compliquent : se mettre d'accord quant à la nature de la formation et les bénéfices attendus ne va pas toujours de soi.

Certaines entreprises ou branches professionnelles ont d'ores et déjà déterminé des priorités, afin de « guider » les choix des salariés. Votre société a peut-être même déjà élaboré un « catalogue DIF ». Vous pouvez l'utiliser comme support, cependant vous n'y êtes absolument pas obligé.
 
Que se passe-t-il alors, si votre employeur et vous ne tombez pas d'accord ? Il va falloir vous montrer patient. Car il peut refuser votre demande deux années de suite, avant que vous puissiez vous tourner vers l'Opacif (ou le Fongecif) auquel il cotise pour demander un congé individuel de formation (CIF). L'organisme examinera alors votre demande en priorité. S'il l'accepte, il financera votre formation et se retournera vers votre employeur pour obtenir une participation à hauteur du montant de vos droits acquis au titre du DIF, ainsi que les frais de formation calculés sur la base d'un forfait horaire.

Notre conseil : commencez par tâter le terrain pour voir si votre idée intéresse votre employeur, et réfléchissez bien aux arguments à mettre en avant pour vendre votre projet.

Publié le 04/05/2009

 
 
Ils recrutent