Fusion/rachat : ayez les bons réflexes

 
VIE EN ENTREPRISE / CONNAîTRE SES DROITS

Rachat, fusion, OPA... Vous risquez fort de vivre l'expérience au moins une fois au cours de votre carrière. Aujourd'hui, les mariages d'entreprises se multiplient. Quelques conseils pour bien vivre les changements provoqués par cette union et ne pas avoir l'impression de vous être fait passer la corde au cou.

Anticiper

Plutôt que de tout de suite imaginer le pire, renseignez-vous. Mieux vaut savoir à quoi s'attendre si vous voulez être acteur du changement et non en subir les effets.

En interne, bien sûr, mais aussi en interrogeant votre réseau, récoltez le maximum d'informations sur l'opération en cours : que va-t-il se passer exactement ? Pourquoi ? Comment ? Quand ? C'est ainsi que vous comprendrez la nouvelle stratégie mise en place et ses enjeux.

 

« C'était mieux avant » : à bannir !

Méfiez-vous des jugements trop hâtifs. Il serait vraiment dommage de passer pour le « réactionnaire de service ».

Alors certes, effectifs, salaires, conditions de travail, protection sociale ou encore retraites vont sûrement être amenés à changer. De même que les compétences exigées, la méthode de travail, la culture d'entreprise... Mais le changement, ça peut aussi avoir du bon.

Enfin, une fois l'opération effectuée, socialisez avec vos nouveaux collègues sans créer de clans.

 

Siège éjectable : que faire ?

Ne nous le cachons pas, restructuration et licenciement vont souvent de pair avec fusion et rachat, alors si vous vous sentez menacé, agissez.

Faites-vous une place dans la nouvelle organisation en redéfinissant vos objectifs professionnels. Vous pouvez par exemple faire un bilan de compétence pour vous repositionner en interne en fonction de la stratégie à venir.

 

Une carte à jouer

Si au contraire, vous occupez un poste clé et que vous êtes à l'abri, c'est le moment de mettre en avant votre expérience et l'adéquation de votre profil.

Sachez que les chasseurs de tête sont très souvent à l'affût dans ce genre de situation ce qui peut vous permettre de faire jouer la concurrence.

 

Dans tous les cas, informez-vous sur vos droits car fusions et rachats s'inscrivent dans un cadre légal bien défini.

Publié le 12/05/2009

 
 
Ils recrutent